COLLECTACTIF ASBL

Récupération, Partage , Transformation

10 Octobre 2013

« La nécessité est mère de l’invention »

Pépinière du possible et de la solidarité

Notre vie n’a de sens que par l’humain en nous.

Notre humanité n’a de vie que par le sens qu’on lui donne

L’espace 110v c’est une pépinière de micro-projets initiés par des personnes migrantes en majorité, soutenue par l’asbl Collectactif

Présentation :

CollectActif :

–          C’est une initiative mise sur pied par six sans-papiers bruxellois qui tente, depuis 2013, de lutter contre la pauvreté alimentaire et la précarité en récupérant des excédents alimentaires pour :

–          Organiser le partage de colis alimentaire

–          Organiser des cuisines populaires à la portée de toutes et de tous.

–           CollectActif était, en septembre 2015, l’un des premiers acteurs à se rendre au parc Maximilien pour venir en aide aux centaines de réfugiés échoués dans ce parc bruxellois. Pendant plus d’un mois, CollectActif a ainsi coordonné la préparation et la distribution de 90.000 repas dans le parc.

–          Des centaines bénévoles issus des horizons les plus divers sont venus donner un coup de main à la cuisine populaire, plus communément appelée « cuisine du monde pour tout le monde ».

–          A touché à la question de la citoyenneté par l’action sociale et du vivre ensemble dans l’échange et la tolérance et de l’émancipation par l’autogestion et l’autoformation toujours avec une réflexion globale et en agissant concrètement et localement. .

–          C’est plus qu’une cuisine, c’est un collectif qui prend part à des questions de sociétés, solidaires avec les autres groupes qui partagent ses visions. Certes il apporte sa touche culinaire mais c’est avant tout une école de formation et un espace pour soutenir des initiatives face aux obstacles.

–           c’est un levier d’apprentissage et de citoyenneté. La première question, en particulier, viendrait mettre en évidence les processus d’apprentissage indispensables pour transposer à un public de citoyens en situation de précarité les connaissances et les compétences contenues dans des expériences et des pratiques concrètes situées dans le « moment présent ».

« Le cas de CollectActif montre qu’il est possible d’engendrer de la solidarité dans la diversité malgré l’absence de reconnaissance sous forme d’un statut de citoyenneté formel. Les pratiques citoyennes développées par les sans-papiers au sein de CollectActif comportent des revendications de reconnaissance pour leur participation active et leur contribution à la société.

 Elles rendent visibles et discutables des questions telles que la précarité, le gaspillage alimentaire. Une communauté solidaire se forme en activant des personnes au sein de leur pratique et en leur enseignant, de manière implicite, des leçons sur ce que signifie un statut juridique précaire. Plutôt que d’effectuer des demandes explicites de régularisation auprès du gouvernement, comme le mouvement des sans-papiers l’a fait avant eux, les membres de CollectActif refusent d’adopter une attitude attentiste. Par le biais d’interventions militantes sur le terrain, ils déclenchent dans leur environnement immédiat la transformation qu’ils souhaiteraient trouver dans la société au sens large. La vision de « solidarité horizontale » qu’ils propagent ainsi souligne l’importance de l’équivalence comme condition de base pour un dialogue entre partenaires à part entière. »

L’espace 110

C’est la première expérience d’acquisition d’un espace entièrement géré par collectactif.

C’est une nouvelle opportunité pour notre projet afin de réaliser notre mission et nos objectifs

Le Projet DARNA = (notre maison) c’est :

•             Un espace de créativité et d’initiatives pour des personnes privées des possibilités vivant une précarité sociale et administrative.

•             Des actions qui visent à sensibiliser sur la question des gaspillages et du partages

•             Un réseau qui permet de casser l’isolement, se rencontrer, renforcer le réseau, soutenir le bien-être améliorer la santé mentale, renforcer la résilience, offrir un espace de formation

•             Un canal pour sensibiliser sur la question du vivre ensemble.

•           Créer des espaces d’entraide et de cohésion sociale.

La transformation record d’un espace abandonnée en un espace vivant

Vous trouverez ci-joint les photos de l’espace 110 (avant et après l’implication des membres du collectactif)

La mise à disposition d’un espace de projets initiés par collectactif

C’est une pépinière de projets, en lien avec :

–          L’accès à une alimentation saine pour toutes et tous

–          L’accès à une cuisine équipée et mise à disposition pour les projets culinaires de quartier dans une approche inclusive et solidaire.

–          Un espace d’échange de savoir, qui touche à la permaculture urbaine, l’accès à la mobilité.

–          La mise en place d’un espace médias accessible aux jeunes du quartier, et différents artistes en manque d’espace de création musicale.

Les projets :

Cuisine du Monde pour tout les monde

C’est une cuisine équipée et mise à disposition à titre gratuit, pour toutes personnes ou collectifs qui œuvrent pour un accès inconditionnel, à une alimentation saine et respectant la dignité des personnes.

Avec une approche inclusive, nous avons établis des liens avec les jeunes du quartier ‘MOLENWEST’, et nous sommes en train de construire avec eux, une collaboration constructive, afin de les sensibiliser sur la notion de citoyenneté active et positive, pour les impliquer dans un projet de cuisine solidaire.

Nous sommes entrain d’accompagner un groupe de migrants à la réalisation de leur projet

Cuisine solidaire et sans frontières, c’est un projet qui est au stade de réflexion et d’échange pour coconstruire un projet d’une cuisine solidaire, en luttant contre le gaspillage alimentaire.

Partage de colis Alimentaire :

Nous avons aussi comme activité, le partage des colis pour un public varié, sans conditions, avec une méthodologie inclusive et respectueuse de la dignité humaine.

Nous collaborons avec les banques alimentaires et les supers marchés comme Bioplanet, ainsi que d’autres donateurs ……

Nous aidons donc une soixantaine de familles chaque semaine, à finir les mois difficiles.

Friperie/Atelier couture 

Nous avons mis en place un magasin seconde main, qui offre des vêtements en bon état (pour hommes, femmes et enfants), avec l’aides des bénévoles du quartier, ce magasin fait de la distribution, mais aussi de la couture pour un public varié.

Atelier Conception et réparation de vélo (Veloactif ):

Pour une certaine cohérence avec notre philosophie (l’écologie ce sont nos gestes au quotidien)

Nous avons mis en place un atelier de réparation et de conception de vélo, accessible à toutes et à tous, pour le droit à la mobilité dans une approche d’échange de savoirs, et c’est aussi pour nous un portail vers les habitants du quartier, pour les inclure dans des pratiques solidaires propageant des pratiques écologiques.

C’est un projet que nous avons financé, pour qu’il puisse aussi démontrer le potentiel des personnes migrantes. En effet, cet atelier est entièrement géré par des personnes migrantes, qui ne cherchent que des opportunités similaires pour faire valoir leur savoir-faire, et leur savoir être.

Atelier de transformation de palettes en meubles urbains : (PaletActif)

Objectifs

– recyclage de déchets : palettes
– transformation des palettes en meubles
– proposer des ateliers participatifs de réalisation de leur meuble à un public large
– proposer des modules de formation à des personnes fragilisés sous la forme de stage

Description du projet :

Ce projet est né d’une discussion avec le patron d’une brasserie au centre-ville de Bruxelles qui voulait s’inscrire dans l’espace urbain en réhabilitant sa terrasse. L’idée des meubles en palettes est venue des constructions réalisées en cuisine dans la période du parc Maximilien : cuisine mobile, table, chaise, parquet…Ces constructions avaient été faites par les membres du Collectactif et un menuisier expérimenté. La première commande dans cette brasserie du centre-ville marque le départ de Paletactif en novembre 2015.


Paletactif fait aujourd’hui partie du projet Collectactif, projet de récupération et de transformation et de partage à destination des personnes fragilisées d’invendus alimentaires et de palettes ou d’autres déchets de bois utilisables.


Paletactif a pour but de recycler des « palettes-déchets » récupérer dans la rue ou les marchés ou des palettes données par les entreprises et dépôts. Ces palettes sont ensuite transformées en meubles d’intérieur ou d’extérieur par une équipe composée d’un menuisier expérimenté : Quentin … et des membres du Collectactif. Le but de ce projet est double : tout d’abord former des personnes fragilisées à la transformation de matériel de récupération et de proposer des ateliers participatifs « do it yourself » pour les personnes voulant créer des meubles.

1/ Qu’est-ce le recyclage de palettes ?

Description du projet paletactif

Paletactif récupère et transforme des palettes pour créer de l’ameublement, du mobilier urbain et des objets décoratifs.

Basé sur le recyclage et la revalorisation de supports inutilisés et usagers, cette nouvelle activité vient confirmer les objectifs généraux de l’ASBL : avoir une activité écologique, développer une économie sociale et favoriser l’émancipation des participants.

Cet atelier offre également la possibilité de créer du travail, une introduction à la formation qualificative et une expérience professionnelle.

Palectacif souhaite employer des demandeurs d’emploi ou favoriser l’accès au marché du travail aux inactifs de longue durée, allocataires d’aide d’un CPAS, bénéficiaires d’un revenu d’intégration, ayants droit à une indemnité d’invalidité ou de la mutuelle ou encore candidats réfugiés politiques.

Son groupe-cible est formé de chômeurs de longue durée défavorisés et peu scolarisés de la région bruxelloise, et cela quels que soient leurs revenus, leur âge et leurs origines.
L’activité proposée relève d’une structure horizontale où les participants souhaitent améliorer leur situation et contribuer à créer des solutions, pour eux-mêmes et pour les autres.
Paletactif propose un atelier où l’on (ré) apprend à travailler activement, en équipe, dans la mixité sociale, quelques soient les compétences ou la culture des demandeurs d’emploi. Seule la motivation compte

Objectifs du projet à moyen et long terme :


-Créer de l’emploi
-Former des personnes peu ou pas qualifiées
-Favoriser l’accès à une formation qualifiante
-Encourager la réinsertion professionnelle
-Permettre aux gens d’acquérir une expérience professionnelle
-Devenir une ILDE (Initiative locale de développement d’emplois)
-Proposer une structure permettant le travail adapté
-Conserver un esprit et une activité écologique et durable.

Moyens

– Être reconnu par la région Bruxelles capitale
– Ouvrir des partenariats avec Actiris et le Forem
– Coopérer structurellement avec les CPAS des communes bruxelloises
– Consolider nos partenariats avec les ASBL Toestand mais aussi avec BioPlanet et les Abattoirs S.A.
– Stimuler la participation et l’engagement de sociétés commerciales tel quel Colruyt Group…


Le profil du public cible :


– Bénéficiaires du droit à l’intégration sociale / allocataires CPAS
– Demandeurs d’emploi longue durée (au moins soixante mois)
– Demandeurs d’emploi peu ou pas qualifié (au moins douze mois, pas de diplôme du secondaire supérieur)
– Répondra aux critères permettant un contrat de travail lié à l’activation d’une allocation de chômage ou du revenu d’intégration (Activa, PTP, SINE, ACS)
– Demandeurs d’emploi via Actiris

La composition des équipes encadrantes et du personnel d’exécution

Le personnel encadrant est un artisan menuisier/ébéniste qualifié. Il assure la formation du personnel d’exécution et du public cible.
Le personnel d’exécution de l’atelier est exclusivement issu du public-cible.
Certaines tâches administratives seront confiées à du personnel non issu du public-cible (communication, constitution des dossiers, trésorerie…).


Avantages du projet :


Favoriser la remise à l’emploi de personnes :
– Ayants peu ou aucune expérience de terrain / connaissance technique
– Peu scolarisées
– Avec des connaissances élémentaires en lecture, écriture et calcul
– Quel que soit leur âge
– Ne parlant pas ou peu une des langues nationales

Proposer une formation sur le terrain :


–  En équipe, en grand ou petit groupe
– En atelier ou sur les chantiers en cours

Au terme de leur passage dans l’atelier, les participants auront acquis :


– les techniques manuelles et mécaniques de la menuiserie/ébénisterie en atelier comme sur chantier
– une attitude adaptée au monde du travail : ponctualité, fonctionnement en équipe, rythme de production…
– une meilleure confiance en soi et des outils précieux pour la recherche d’emploi

En termes de (pré) formation, voici une liste non exhaustive des techniques enseignées :
– Les techniques manuelles et mécaniques du bois : scier, raboter, râper, forer, poncer, fraiser, peindre, vernir, coller, produire des raccords, mesurer, dessiner, etc.
– Les techniques de l’ébénisterie : fabrication de portes, escaliers, armoires, meubles sur mesure, etc.
– Le déplacement en chantier : placement de portes, fenêtres, parquets, escaliers, armoires, parois, plafonds, etc.

Potager intérieur :

De plus en plus d’initiatives d’agriculture se mettent en place pour permettre aux citadins d’avoir leurs propres potagers d’intérieur.

Durant notre parcours, nous avons toujours privilégié les pratiques d’autonomisation, et nous avons toujours proposé une cuisine de saisons et végétarienne.

Avoir un grand espace aéré et éclairé nous a donné la possibilité de mettre en place, un potager intérieur, dédié aux plantes aromatiques, qui aurait pour mission d’approvisionner et notre cuisine communautaire, mais aussi les habitants du quartier.

Car dans notre vision de la ville de demain, est basé sur les espaces verts, et un rapport de reconnaissance envers la nature. Une ville n’est pas que bétons, mais c’est aussi la convergence des énergies, pour rendre nos espaces vivables.

Projets médias ( collectactif radio ) : web radio

Dans la même perspective d’autonomie, un projet devrait en notre sens, avoir ses propres canaux de communications, que ça soit via les réseaux sociaux, mais aussi via la mise en place de radio, connecté au monde extérieur.

Dans cette optique, nous avons mis en place un projet Radio (Collectactif radio), afin de sensibiliser un public large sur :

  • Des émissions sur les bons plans à Bruxelles et ailleurs, pour notre public
  • Sensibiliser sur les questions du gaspillage et de la précarité alimentaire
  • Etablir des connexions avec le monde qui nous entour
  • Une plateforme accueillante pour la promotion de projets œuvrant pour la solidarité et du vivre ensemble

Studio d’enregistrement :

Nous avons toujours eu des liens étroits, à chaque fois que nous nous implantant dans un quartier, avec un public d’artistes jeunes, qui étaient demandeur d’un espace de création musicale, à l’image de leurs ambitions et de leur créativité.

C’est pour cela que nous avons mis en place, et avec nos moyens propres, un studio d’enregistrement équipé, pour les jeunes talentueux.

Ce studio fonctionne depuis un mois, et nous avons des projets musicaux en cours avec des groupements d’artistes locaux.

Atelier informatique pour le quartier/contre la fracture numérique

Dans notre approche par rapport aux quartiers, nous avons toujours favoriser les rencontres avec les personnes concernés, pour coconstruire des projets en lien avec les réels besoins des habitants.

En effet, nous sommes entrain de mettre en place, des ateliers informatiques dédiés, aux enfants, mais aussi aux adultes, avec la participation de bénévoles, pour créer des espaces de formation numérique, gratuit.

Inscrivez-vous pour nous rejoindre Collectactif

LA CITOYENNETÉ PAR ACTE

L’initiative d’une poignée de sans-papiers CollectActif existe en dépit, plutôt que grâce à une reconnaissance formelle de leur fonctionnement. Simultanément CollectActif montre que l’absence de statut n’empêche pas de prendre des initiatives sociales.
CollectActif est donc un modèle pour une citoyenneté au-delà du statut administratif; une citoyenneté qui se déroule dans la pratique.
Comme nous l’indique Mohammed (voir témoignage à droite), nos pratiques ont pour but de combattre l’exclusion et la marginalisation à
l’esprit. Cela se fait étape par étape en établissant de nouveaux contacts, en créant de nouveaux publics, en enthousiasmant ceux qui sont
impliqués et en brisant des préjugés existants. Tout au début de cette publication, on se questionnait sur le lien entre la cuisine et la
cityonneté. Le trajet de CollectActif montre que toute personne dans une situation précaire a le pouvoir en soi d’unir ses forces les mains et de
chercher ensemble ddes possibilités de se faire entendre et d’être vu. La vision de solidarité horizontale et les stratégies concrètes pour
agir sur le terrain que nous avons présentées ci-dessus sont juste une des nombreuses façons pour lutter pour une société plus juste, solidaire et inclusive. Une recette magique , il n’en existe pas. Néanmoins, nous espérons que nous avons fourni assez d’ingrédients pour encourager d’autres à expérimenter pour la réussite!

On lâche rien
et on jette rien !

Avec CollectActif, nous récupérons en
moyenne une tonne de fruits et de légumes,
ce qui revient à 160 colis alimentaires qui
apprivoisent environs 400 personnes. Le
restant est utilisé pour les tables d’hôtes.
Les tables d’hôtes sont organisées deux
fois par semaine et accueillent au moins
40 personnes et pendant l’été 200
personnes. Ces chiffres sont plus élevés
en circonstances exceptionnelles comme

par exemple quand des évènements sont
organisés. Environs 1.000 repas par jour
étaient distribués au parc Maximilien.
Ils se sont aussi unis avec des bénévoles
supplémentaires (40 à 50 personnes) dans
l’organisation de la cuisine sur le terrain au
parc Maximilien de septembre à octobre
2015, en association avec des bénévoles
supplémentaires (40 à 50 personnes).

%d blogueurs aiment cette page :