COLLECTACTIF ASBL

Récupération, Partage , Transformation

10 Octobre 2013

« La nécessité est mère de l’invention »

Automne 2013 et la naissance de l’idée :   S’attaquer aux points communs.

L’idée de ce projet est née à l’automne 2013, à la suite des discussions entes des personnes sans-papiers actives dans différentes associations et collectifs et L’ASBL pigment une association qui vise à travers le travail communautaire à trouver des solutions structurelles avec les personnes en situation de précarité.

Comme chaque hiver, les différents acteurs du secteur social sont confrontés au même drame humain ; des sans-abris dans le froid, des personnes qui font la file pour une soupe et des familles mal nourries.

Pigment asbl a été renforcée pour cette période hivernale par un animateur socioculturel ayant une double compétence en cuisine, lui-même un ex sans-papiers ayant participé activement au mouvement de l’UDEP et avec des expériences dans des habitats collectifs.

 Pour cette année 2013 la volonté était d’anticiper pour ne pas rester coincé dans l’urgence, le projet consistait à soutenir le service du centre de jour : un espace de repos au chaud pour ces sans abri forcé de quitter l’hébergement d’urgence le matin et cela quel que soit la météo. Mais le travail communautaire dépasse la question de l’accueil et de la charité, l’objectif est de soutenir la recherche de solutions politiques et administratives souvent collectives en accompagnant les personnes concernées dans un esprit d’émancipation.

Mais par quoi commence, face aux montagnes de besoins et d’obstacles ? La solution est de s’attaquer aux points communs.

Pourquoi ? Objectifs

Au développement de structures de solidarité
horizontale à Bruxelles ;
À renforcer la sécurité alimentaire de personnes
dans un état de précarité économique ;
À la réduction du gaspillage alimentaire par la
récupération, le traitement et la redistribution
des invendus alimentaires ;
À sensibiliser le public sur des thèmes tels que le
gaspillage alimentaire et la sécurité alimentaire ;
À renforcer l’émancipation et la participation
citoyenne des personnes se trouvant dans une
situation administrative précaire.

CollectActif

Travailler autour de déchets alimentaires
réduit l’empreinte écologique et permet en
même temps de surmonter les obstacles liés
à l’augmentation de la précarité économique
et sociale.
CollectActif offre aux gens un project
commun grâce auquel les individus
peuvent surmonter leur isolement sociale
et retrouvent une communauté solidaire. A
nos tables d’hôtes nous invitons un public
mixte à partager un repas à base de récup.
Ces rencontres là renforcent la cohésion

sociale. Et en organisant les tables d’hôtes,
on renforce la cohésion sociale avec un
public mixte qui se retrouve autour d’un
plat à base de récup.
CollectActif réalise son objectif de
l’intégration sociale grâce à la récupération
de nourriture, la préparation des colis
alimentaires ainsi que la préparation des
repas partagés. L’initiative a également
pour but d’être reconnue comme étant un
projet d’utilité publique.

Les fondateurs de CollectActif
Les chemins des fondateurs de CollectActif se croisèrent dans la salle Het Anker. Cet espace était
utilisé par Pigment VZW et le Collectif Sans-Papiers Belgique, dit SPB. La majorité des membres
se recontrèrent durant de divers activités de SPB, mais la plus grande rencontre eut lieu durant la
marche de solidarité au profit des gens avec ou sans- papiers. Une petite présentation ci-dessous:

AHCEN

Habite à Bruxelles depuis 2010.
Ahcen découvre le SPB quelques mois après son arrivée
en Belgique. Il y milite pour la cause et pour les droits des
sans-papiers. C’est pendant la marche nationale de deux
semaines qu’il fait de nouvelles rencontres qui permettent
de joindre les forces dans le projet CollectActif en 2013.


ISMAËL

Ismaël est bénévole chez Pigment vzw et De Markten. Il
a également joué pour l’équipe de foot « Les Barons de
Bruxelles » avec laquelle il a participé à la Coupe du Monde
des Sans-abris (Homeless World Cup). Ismaël est un des des
fondateurs de CollectActif. Il s’occupe notamment des tables
d’hôtes et de la distribution des colis alimentaires.

ABDELhak

Habite à Bruxelles depuis 2005.
Abelhak a participé au mouvement des sans-papiers UDEP.
Il a travaillé pour Pigment VZW en 2013, où il a mis en
place un projet de récup dans le cadre de l’accueil d’hiver.
Une initiative plus tard se transformera en CollectActif.
Ses compétences en cuisine et en animation multiculturelle
font de lui une personne polyvalente dans le projet.

Abdessamad

Habite à Bruxelles depuis 2013.
Abdessamad arrive en Belgique en 2013. Il rejoint ensuite
le SPB en tant que membre. Il est diplômé en infographie,

gestion d’entreprise, analyste programmeur, technicien spé-
cialisé en génie civil et transport et logistique. En Belgique,

il a suivit des formations de Néerlandais (CVO Brussel) en
d’orientation sociale (BON). Il est fondateur de CollectActif

Giovanna

Habite à Bruxelles depuis 2014.
Giovanna est bénévole chez CollectActif depuis son
arrivée en Belgique et milite pour les gens en séjour
irrégulier dans différents projets. Elle s’occupe du volet
communication et de la comptabilité du Collectif.

Giovanna

Inscrivez-vous pour nous rejoindre Collectactif

LA CITOYENNETÉ PAR ACTE

L’initiative d’une poignée de sans-papiers CollectActif existe en dépit, plutôt que grâce à une reconnaissance formelle de leur fonctionnement. Simultanément CollectActif montre que l’absence de statut n’empêche pas de prendre des initiatives sociales.
CollectActif est donc un modèle pour une citoyenneté au-delà du statut administratif; une citoyenneté qui se déroule dans la pratique.
Comme nous l’indique Mohammed (voir témoignage à droite), nos pratiques ont pour but de combattre l’exclusion et la marginalisation à
l’esprit. Cela se fait étape par étape en établissant de nouveaux contacts, en créant de nouveaux publics, en enthousiasmant ceux qui sont
impliqués et en brisant des préjugés existants. Tout au début de cette publication, on se questionnait sur le lien entre la cuisine et la
cityonneté. Le trajet de CollectActif montre que toute personne dans une situation précaire a le pouvoir en soi d’unir ses forces les mains et de
chercher ensemble ddes possibilités de se faire entendre et d’être vu. La vision de solidarité horizontale et les stratégies concrètes pour
agir sur le terrain que nous avons présentées ci-dessus sont juste une des nombreuses façons pour lutter pour une société plus juste, solidaire et inclusive. Une recette magique , il n’en existe pas. Néanmoins, nous espérons que nous avons fourni assez d’ingrédients pour encourager d’autres à expérimenter pour la réussite!

On lâche rien
et on jette rien !

Avec CollectActif, nous récupérons en
moyenne une tonne de fruits et de légumes,
ce qui revient à 160 colis alimentaires qui
apprivoisent environs 400 personnes. Le
restant est utilisé pour les tables d’hôtes.
Les tables d’hôtes sont organisées deux
fois par semaine et accueillent au moins
40 personnes et pendant l’été 200
personnes. Ces chiffres sont plus élevés
en circonstances exceptionnelles comme

par exemple quand des évènements sont
organisés. Environs 1.000 repas par jour
étaient distribués au parc Maximilien.
Ils se sont aussi unis avec des bénévoles
supplémentaires (40 à 50 personnes) dans
l’organisation de la cuisine sur le terrain au
parc Maximilien de septembre à octobre
2015, en association avec des bénévoles
supplémentaires (40 à 50 personnes).